Pedrodactyl | vendredi 16 décembre 2016 a 03 h 27

Business

Crytek encore accusé de ne pas payer ses employés

On vous a déjà parlé de Crytek et de ses retards de paiement des salaires dans une news précédente. La saga continue, c'est maintenant un ex-employé du nom de Ludviq Lindqvist qui a lancé une campagne GoFundMe, histoire d'avoir des sous pour attaquer la société à cause des arriérés qu'elle lui doit (environ deux mois et demi). Pour le CEO de Crytek en tout cas, tous ces employés qui pleurent parce qu'ils n'ont pas été payés, ça l'a surpris et contrarié. Il faut le comprendre le pauvre, la compagnie est un peu dans la mouise (à cause des choix faits par les dirigeants hein) alors il faut que tout le monde y mette du sien pour qu'elle aille mieux.


Le CEO de Crytek, probablement.

Plusieurs questions se posent quand-même : faut-il vraiment 20 000 euros pour intenter une action en justice en Allemagne (Crytek a son siège à Francfort et le Ludviq en question était employé là-bas) ? Surtout qu'il n'y a aucune description du système teuton dans la page de sa campagne, qu'un commentaire sur celle-ci lui indique des associations qui peuvent l'aider pour quasiment rien et qu'en se renseignant un peu on apprend que le coût d'une action de ce genre ne peut être au maximum que de 20 % les sommes demandées.

Cette campagne ne serait-elle pas une façon de surfer sur la vague de news du même genre pour récupérer des sous sous dans la popoche ? Bien sûr ce monsieur a le droit de récupérer l'argent que Crytek lui doit, mais pas sûr que ce soit la meilleure façon de le faire. Néanmoins, ce genre de coup de pub pourrait mettre à jour des pratiques assez sales quant aux traitement des employés du monde du jeux vidéo qui en plus des salaires en retard, ont l'habitude de se faire sucrer leur heures sup (on pense notamment au principe du crunch).

EDIT : la campagne est terminée, il a eu 20 euros, ce qui était donc apparemment suffisant.
Lire les commentaires...