Netsabes | samedi 26 mai 2012 à 14 h 36

Call of Duty 6: Modern Warfare 2 | Business

Jason West et Vince Zampella parlent de leur procès avec Activision

Deux ans après le licenciement de Jason West et Vince Zampella (fondateurs et patrons d'Infinity Ward) par Activision, le départ volontaire de la moitié des employés du studio et la fondation de Respawn, le procès avec Activision est enfin tout proche. Malgré un dernier retard, il devrait commencer le 1er juin.

Les premières audiences pré-procès ont eu lieu cette semaine. Elles ont notamment permis d'apprendre que la somme totale des bonus qu'Activision devait verser à Infinity Ward pour les performances financières de Call of Duty s'élevait à 493,5 millions de dollars. Notez qu'Infinity Ward, en tant que créateur de CoD, touche de l'argent aussi sur les jeux de Treyarch. Les ex-Infinity Ward estiment ne pas avoir reçu tout ce qui leur était dû sur cette somme. En y ajoutant les royalties dues, ils réclament un milliard de dollars.

Surtout, West, Zampella et leur avocat ont donné cette semaine des interviews à Gamespot et GameInformer. C'est surtout ce dernier entretien qui est le plus intéressant, plein de petits détails. West & Zampella dévoilent ainsi au passage que le projet Call of Duty sur lequel travaillait Sledgehammer (avant d'être collé sur MW3 et de devoir l'annuler) s'appelait Fog of War. Ils confirment aussi que John Riccitiello les a bien fait voyager en jet privé à l'été 2009 pour tenter de les débaucher.

Le procès devrait durer six semaines.
Lire les commentaires...