Les archives du dimanche 25 octobre 2009 des news de NoFrag

<< 24/10/2009 | 26/10/2009 >>

 
 
 

En vrac

 

Netsabes | 20 h 25

Rumeur

La rumeur du dimanche : ZeniMax interessé par un rachat de Valve ? (update)

GamesIndustry.biz, un site d'habitude sérieux, cite des rumeurs parlant d'un éventuel rachat de Valve par ZeniMax Media. L'entreprise, qui s'est longtemps contenté de posséder Bethesda Softworks, a racheté cet été id Software pour 100 millions de dollars et a profité des difficultés de 3D Realms pour acquérir Prey dans la foulée.

Voir ZeniMax racheter d'autres développeurs ne serait donc pas spécialement surprenant. Un rachat de Valve, en revanche, n'aurait de sens que pour le rachat de Steam : id Software et Valve sont en effet concurrents sur les jeux comme sur la technologie (les deux entreprises vendent chacune leur moteur). Par ailleurs, Valve étant une entreprise non-cotée, ZeniMax aurait besoin de l'accord des fondateurs de l'entreprise, et d'un très gros paquet de sous, pour racheter le développeur.

Rappelons que ça n'est pas la première fois qu'une rumeur de rachat de Valve apparaît : l'an dernier, The Inquirer prétendait que Google allait racheter Valve.

Mise à jour de 21:45 : voici la réponse de Gabe Newell, contacté par nos soins :

Every month or so there's a new rumor about somebody buying Valve. Last time it was Google. Next month I'm sure it will be somebody else.

 

Dr.Loser | 08 h 09

Operation Flashpoint: Dragon Rising | NoFrag

NoFrag : Dr.Loser teste Operation Flashpoint: Dragon Rising en coop


Il y a huit ans, Operation Flashpoint : Cold War Crisis réconciliait les sociopathes amateurs de FPS et les autistes fans de simulations. Des cartes gigantesques, des centaines d'unités à l'écran, une IA non scriptée et une difficulté aberrante en firent le jeu culte d'une génération d'autistes sociopathes accrocs aux simulations de meurtre. Pour ce public de dégénérés passionnés, Bohemia développa deux suites intitulées Armed Assault et ArmA 2. De son côté, Codemasters, qui détient les droits sur le nom Operation Flashpoint, vient de sortir Operation Flashpoint: Dragon Rising sur PC et consoles, un titre qui ne s'adresse vraisemblablement pas au même type de joueurs : Suite de l'information...
 

Netsabes | 02 h 56

Call of Duty 5: World At War | Business

Pourquoi l'industrie aime les DLC : l'exemple de Call of Duty 5


Gamasutra a examiné des tableaux de chiffres et en sort cette conclusion édifiante : en moyenne, les joueurs de Call of Duty 5: World at War sur consoles ont dépensé 9$ en DLC. En moyenne, donc en comptant ceux qui n'ont pas acheté le moindre DLC (Activision en a sorti trois, chacun vendu environ 10$). Selon les calculs de Gamasutra, Activision a vendu 7 millions de DLC, ce qui correspondrait, une fois la commission de Microsoft et Sony prélevée, à environ 45 millions de dollars. Soit probablement bien plus que le budget de développement du jeu complet.

Dans ces conditions, on comprend mieux pourquoi Activision et Infinity Ward veulent également verrouiller la partie multijoueurs de Modern Warfare 2 PC : pour Call of Duty 4 et Call of Duty 5, Activision avait sorti gratuitement sur PC les map-packs qui étaient payant sur consoles. Vu ce que ça pourrait leur rapporter, pas étonnant qu'ils changent de fonctionnement. D'autant qu'avec leur nouveau système, ils éliminent les mods et les maps amateurs : pour de la variété en multi, il faudra donc obligatoirement se tourner vers les map-packs officiels et probablement payants...
 

Netsabes | 02 h 37

Half-life 2 | Mod

Neotokyo : sept nouvelles maps


L'équipe du mod Neotokyo a sorti hier une nouvelle version de sa production multi, contenant de nombreuses corrections de bugs, des modifications mineures du gameplay mais surtout sept nouvelles maps. Si vous préférez regarder sans toucher, il y a des images par là.
 

Netsabes | 02 h 32

Call of Duty 6: Modern Warfare 2 | Bizarre

Modern Warfare 2 : la bande-dessinée

IGN récupère en ce moment toutes les exclusivités autour de Modern Warfare 2 : ils ont aujourd'hui une interview vidéo qui ne parle pas de serveurs dédiés et surtout la preview exclusive de la magnifique bande-dessinée Modern Warfare. Si j'en crois les premières pages, on peut s'attendre à un dessin d'une banalité affligeante et à des dialogues à l'avenant.