Netsabes | lundi 6 fvrier 2006 14 h 50

Prey | NoFrag

Preview Prey

Vous voil tranquillement en train de vider votre chope dans le rade de votre copine, et soudain, a y est, vous pensez faut que je lui dise ! . Alors ni une ni deux, tout se forme dans votre tte, le petit discours pour la demande en mariage, la riante maison dans la belle campagne amricaine, du beau gazon, une belle voiture crdit, votre job de tlconseiller en assurance-dcs... et alors que vous rflchissez tout a en regardant le fond de votre bire, les aliens lancent leur grande attaque contre la Terre. Ah, misre... Grce leur rayon tracteur surpuissant, ils emportent dans leur vaisseau votre grand-pre, votre copine et les bornes d'arcade du bar. Oh, et puis vous, bien sr.

Aliens VS Preydator

Prey dbute dans l'espace, alors que vous venez d'arriver bord du vaisseau alien, la Sphere. Vous tes retenus prisonniers avec papy et votre copine, tous attachs sur une sorte de rail qui avance dans tout le vaisseau. Pour un premier contact, c'est visuellement fort : on commence par apercevoir l'espace, puis on plonge dans une sorte d'enfer rempli d'une faune spcifique : les ennemis sont nombreux et d'un abord peu sympathique, mais on trouve aussi des races plus neutres qui tentent de survivre dans la Sphere. La Sphere, justement, vous voil plong dedans au hasard d'un sabotage de votre rail : arm de votre simple clef molette, vous tentez de progresser pour retrouver votre petite famille.

Rapidement, vous vous rendez compte que la Sphere est un organisme vivant contenant des structures mcaniques : quand vous passez devant certains capteurs, le systme immunitaire du vaisseau se met en marche et vous envoie quelques bestioles, sans grand danger au dbut, puis de plus en plus lourdement armes. Mais reprenons le cours de l'histoire, maintenant que votre clef molette est rougie du sang de vos premiers anticorps : aprs quelques minutes errer dans ce ddale pulsant, vous retrouvez votre grand-pre et surtout votre copine, toujours attachs une planche. Et l c'est le drame : alors que votre copine est slectionne pour servir de sujet d'tude aux aliens, votre grand-pre est transform sous vos yeux en steak hach charolais pur premium. Finie la rente mensuelle sur laquelle vous viviez ! Heureusement pour vous, grand-papy tait habit de la magie des Cherokees, et il continuera vous apparatre en visions. Mieux, il vous transmet plein de pouvoirs super utiles qui vous permettront de frimer en socit ou de voir sous les jupes des filles.

Le premier de ces pouvoirs surnaturels, c'est Talon, un aigle apparaissant sous forme thre, qui est en quelque sorte le fantme de l'aigle que possdait le hros quand il tait petit. Bref. Talon est un aigle malin, et mme un aigle surpuissant : quand il se pose sur un cran affichant du texte crit en alien, ses super pouvoirs traduisent automatiquement tout a en texte comprhensible par le hros. C'est fort pratique, vous dites-vous, parce que vous avez sch les cours de Plutonien renforc au lyce. Le deuxime pouvoir, c'est le spirit-walking, l encore plutt pratique en territoire hostile : avec le spirit-walking, vous sortez de votre corps (que vous laissez sans dfense) pour vous balader en tant que pur esprit. Bon, vous avez tout de mme un arc spirituel pour buter du streum, mais le gros avantage du spirit-walking, c'est de vous permettre de passer au travers des champs de force pour aller les dsactiver la force de votre esprit. Il devrait aussi y avoir quelques passages inaccessibles au joueur dans son tat normal.

Un arsenal bon vivant

Bon, tout a, c'est bien sympa, mais vous, vous devez venger votre pre-grand, retrouver votre copine si possible avant sa dissection et dcouvrir comment retourner sur Terre. Du coup, va falloir faire un peu de nettoyage dans le vaisseau. Ca tombe bien, on est l pour a. Oui, mais... je vous parlerais bien des combats en solo, mais vrai dire, le dveloppeur qui nous a fait la dmo du mode solo nous a finalement montr peu de combats, insistant plus sur les spcificits du jeu que sur son aspect FPS. Du coup, je ne peux gure vous dcrire l'intensit des gunfights, d'autant qu' une exception prs (j'y reviendrai plus tard), on n'a pas vu plus de deux ennemis l'cran. Human Head nous a promis 7 8 petits ennemis simultanment l'cran, et pas plus de 3 ou 4 gros .

Nonobstant, les armes montres sont plutt sympa, mme si leur principale originalit se trouve dans leur look : pour le fusil de snipe, un pdoncule vient se greffer votre il ; les grenades sont des bestioles vivantes qui servent aussi de munitions au rocket launcher ; le plasma gun (renomm leech gun) se charge avec des bornes et prend diffrents types de munitions, lui permettant soit d'avoir un comportement classique de plasma gun, soit de freezer les ennemis... Dans l'ensemble, a reste du classique, mais la gueule et les animations des armes changent de l'habituel, et c'est pas plus mal. Par contre, il faut aimer les designs organiques, et a vaut d'ailleurs pour l'ensemble du jeu : on passe son temps se balader sur des structures mtalliques plaques directement contre des textures organiques, quand on ne marche pas directement sur des organes. Le type d'Human Head qui nous a fait la dmo du jeu tait particulirement fier d'un tunnel se fermant avec un sphincter. Ouep, ils ont d en rester au stade anal. En tout cas, c'est trs bien rendu au niveau graphique, ce qui donne au jeu un petit ct sale (en plus de son ct gore) assez inhabituel dans le monde souvent trs propre des FPS.

Ssame, ouvre-toi !

Mais ce qui fait la force de Prey, c'est bien entendu son utilisation de la physique et des portails : un peu partout dans les niveaux peuvent s'ouvrir des portails multidimensionnels qui vous envoient vers une autre zone de la Sphere. On voit au travers tout fait normalement, et on peut videmment tirer dedans (et se faire tirer dessus). C'est une bonne faon de remplacer les portes dans toutes les salles et de justifier de changements complets d'environnement. Ct physique, on peut s'attendre quelques puzzles la Half-Life 2, mais il y a surtout un truc assez nouveau : le wall-walking, soit la possibilit de marcher sur les murs sur des zones prvues pour. Si a ne change pas grand chose au niveau des combats (il faudra tout de mme prendre l'habitude de regarder au plafond en entrant dans une pice), a permet surtout un level design assez indit. D'ailleurs, chez Human Head, ils se sont un peu lchs : il y a mme des passages qui se droulent dans l'espace, sur des astrodes, avec une gravit modifie (c'est rigolo). Ce sont d'ailleurs les passages o l'on a vu le plus d'ennemis l'cran, soit le nombre astronomique de 4 ou 5 en mme temps.

Un autre aspect de Prey, un qui risque de faire mal, c'est son systme de difficult dynamique, apparemment impos Human Head par 3D Realms. Le jeu fera des stats en temps rel sur votre faon de jouer et vous proposera donc plus ou moins de munitions et de soins dans les niveaux, suivant que vous tes un gros noob ou un trul33t. Seule consolation : aprs avoir termin le jeu, vous pourrez dlocker un vritable mode Hard. Ouf. Reste qu'il faudra alors avoir la motivation de se refaire le solo. Remarquez, a ne devrait pas prendre trop de temps : un peu la manire de Call of Duty 2, il semble trs difficile de mourir dans Prey. Grce vos super pouvoirs, vous apparaissez dans le monde des esprits chaque fois que vous crevez, et il vous suffit de shooter quelques dmons pour retourner prendre possession de votre corps. Trop dur. A ce sujet, le seul point un peu positif est que l'ennemi (autant le prciser : on n'a pas pu voir ce que valait l'IA) est capable de prendre les soins destins au joueur. J'imagine que a n'arrivera qu'en hard, mais c'est toujours bon savoir.

MultiPrey

Ca, c'tait pour le solo, qui s'annonce donc (pour ce qu'on en a vu) sympathique et original dans la facture, mais encore classique dans le propos, et surtout probablement pas trop difficile. Le multi risque de surprendre, mais plutt par la pauvret de l'offre : cause des limitations du DOOM 3 Engine, le multi est limit 8 joueurs ; et par volont de Human Head, il n'y aura que du pur Deathmatch. C'est courageux, car on voit mal comment le jeu pourrait avoir du succs en multi dans ces conditions. Et c'est dommage, parce que les quelques maps multi qu'on a pu essayer taient trs bonnes, avec un level design trs original, tirant habilement parti des portails, du wall-walking et mme des changements de gravit (un peu pnibles, ceux-l, d'ailleurs, car ils affectent aussi la ballistique des armes). Du coup, c'est bien marrant, d'autant que les armes sont loin d'tre mauvaises. Seul regret : c'est encore assez mou, avec un feeling assez proche d'un Unreal Tournament 200X et des armes aire d'effet. D'ailleurs, c'est bien simple, les meilleurs armes en multi sont pour l'instant la clef molette, redoutable en corps corps, et l'Acid Spray, un clone du Flak Cannon. N'empche, malgr ces limitations et son manque de speed, ce MultiPrey est trs prometteur et nous a fait passer un bon petit moment. Reste plus qu' esprer qu'il y aura du monde pour y jouer. Et bonne nouvelle : le SDK devrait tre livr avec le jeu.



Alors, heureuse ? Malgr quelques petites dceptions (le feeling encore un peu mou en multi, la difficult dynamique en solo), ce Prey s'annonce bien. Peut-tre pas la grosse claque laquelle on pouvait s'attendre, mais un trs bon truc tout de mme. En multi, dj, puisque c'est principalement ce que l'on a pu voir, le jeu utilise extrmement bien ses spcificits, et a donne un rsultat fort agrable jouer et trs amusant. Pour le solo, on devra attendre d'en voir un peu plus avant de se prononcer vraiment. Mais en tout cas, pour un jeu devant sortir cet t, Prey semble dj fort bien termin et affichait trs peu de bugs. Vivement la version finale, donc.
Lire les commentaires...